Ne cassez plus le cochon !

Ecrit par Nizar - 22 mai 2013   |   Retourner à Flipit plus

Le lave-vaisselle

On ne se rend souvent pas compte de tout ce que l’on dépense au sein même de notre foyer, les WC, les douches, les vaisselles, l’électricité… Un vrai ruine budget et si l’on ne fait pas un peu attention, la note peut s’avérer (très) salée à la fin. C’est pourquoi quelques conseils et astuces peuvent vous aider à limiter un peu les pertes et économiser quelques sous. Vous verrez qu’en utilisant votre maison un peu différemment, il est tout à fait possible d’économiser un peu sans pour autant avoir à se transformer en écolo confirmé ou partir vivre sous une hutte.

 

Consommation d’eau :

Alors qu’une vaisselle à la main va consommer en moyenne 42 litres d’eau (100 litres si l’eau coule en continu), un lave-vaisselle récent n’en consommera que 12 selon une étude réalisée par le Laboratoire Eurofins en juin 2009 pour le Gifam (Groupement Interprofessionnel des fabricants d’appareils d’équipement ménager). Les modèles les plus économiques ne consomment d’ailleurs que 9 litres d’eau en raison du filtrage de la première eau de rinçage.

 

Consommation d’électricité :

Votre lave-vaisselle nécessite de l’eau chaude et consomme donc de l’électricité, d’après l’étude de Bonn, les lave-vaisselle consomment en moyenne 1 à 2 KW/h d’électricité par lavage alors qu’un lavage à la main consomme jusqu’à 2.5 KW/h d’électricité pour une même quantité de vaisselle. On économise alors jusqu’’a 60% d’électricité en utilisant un lave-vaisselle. Car s’il est vrai que le lave-vaisselle utilise de l’eau à 50 °C (en programme éco) contre 34 °C pour le lavage a la main, ce dernier nécessite plus de litrage et s’avère donc moins économique qu’un lave-vaisselle.

 

Huile de coude :

Oui, en utilisant le lave-vaisselle, on n’économise pas seulement de l’eau et de l’électricité, mais également notre précieux temps, puisqu’on passe 77 heures par an à laver la vaisselle à la main, soit deux semaines entières de travail… Il ne vous reste plus qu’à vous détendre, la machine travaille pour vous.

Quel lave-vaisselle utiliser ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte lors du choix de son lave-vaisselle :

-La consommation : mieux vaut opter pour un lave-vaisselle récent qui consommera en moyenne 12 litres d’eau contre 20 en moyenne pour un lave-vaisselle classique. Il existe 7 classes d’efficacité pour les lave-vaisselle, 3 nouvelles classes introduites sont les classes A+, A++ et A+++ et la classe A+++ assure 30% d’économie d’énergie comparé à ceux de la classe A.

-La capacité : vous n’aurez pas les mêmes besoins selon le nombre de personnes dans le foyer, une personne célibataire pourra se contenter d’une capacité de 4 à 6 couverts, un couple 8 couverts et une famille de 4 à 6 personnes aura tout intérêt à opter pour une capacité de 12 couverts.

-Les programmes : si vous avez un compteur bihoraire, mieux vaut opter pour un lave-vaisselle qui possède l’option départ différé. Vous retrouverez également des options ‘’hygiène plus’’ pour éliminer toutes les bactéries ou encore une fonction demi-charge qui est un mode de lavage économique, certain de ces modes durent 45 minutes seulement. Tout dépend de vos besoins.

 

Conseils :

-Remplir le lave-vaisselle entièrement : mieux vaut attendre un peu que le lave-vaisselle soit plein plutôt que de le faire tourner à moitié vide, dans ce cas, pas vraiment d’utilité d’avoir un lave-vaisselle et mieux vaut laver à la main…

-Pas besoin de rincer votre vaisselle à chaque fois : chargez le lave-vaisselle correctement et votre vaisselle sortira complètement propre.

-Si vous possédez un compteur bihoraire (heures pleines et heures creuses) servez-vous des départs différés pour faire tourner votre lave-vaisselle pendant les heures creuses, souvent comprises entre 22h et 7h00 (les heures exactes dépendent de votre gestionnaire de réseau), le prix du KW/h sera moins cher et vous économiserez encore plus.

-Si vous vivez seul, investir dans un lave-vaisselle ne serait pas rentable.

-Si vous craignez d’avoir à investir dans les produits tels que tablettes de lavage, produits de rinçage etc… choisissez plutôt les produits ‘’Tout en 1’’.

-Utilisez le bon programme de lavage en fonction de l’état de votre vaisselle.

-Nettoyer régulièrement le filtre de votre lave-vaisselle. Un produit anti-calcaire est vivement recommandé.

-Pour un souci d’écologie, utilisez un détergeant BIO, qui contiendra 30% de phosphores en moins qu’un produit classique.

 

Robinetterie

Oui il est possible de faire des économies aussi au niveau de vos robinets, vous ne le savez peut-être pas mais il existe des dispositifs bien particulier vous permettant d’économiser largement votre consommation en eau. Ce dispositif s’appelle le mousseur aérateur.

 

Principe du mousseur aérateur :

Mettre en place ce dispositif vous permettra d’économiser une quantité d’eau relativement importante, et qui dit économies d’eau dit économies d’argent. A savoir qu’un robinet standard débite en moyenne 12 litres d’eau par minute. Même si vous n’êtes pas un grand bricoleur, ce système est facile d’installation et il en vaut la peine. Ces mousseurs aérateurs sont à la portée de tout le monde, il vous suffit simplement de placer ce dispositif au niveau de l’orifice de sortie du robinet et il se sert de l’effet Venturi (phénomène hydraulique) : de minuscules bulles d’air sont alors injectées dans l’eau de sortie et vous obtenez un ‘’mouillage’’ similaire pour une quantité d’eau utilisée réduite par deux puisque ce système de mousseur aérateur peut faire passer votre consommation d’eau d’un débit de 12 litres par minutes a un débit de 6 litres par minutes.  

 

Les chiffres :

Vous pouvez trouver ces mousseurs aérateurs à des prix très abordables puisqu’il y en a à moins de 10 euros. Ces dispositifs vous permettent alors de réaliser des économies d’eau de 30 à 60% selon le modèle que vous choisissez. Alors si pour réduire sa consommation d’eau par d’eau (ou plus) il ne suffit que d’un petit embout à installer le robinet, je dis oui !

NB : Attention cependant au moment d’acheter votre mousseur aérateur, ils sont différents selon si votre robinet à une sortie mâle ou femelle.

Economies d’énergie

Un logement (appartement ou maison) bien isolé permet de réduire considérablement les pertes d’énergie. C’est assez logique finalement, si la maison est mal isolée, on aura tendance à augmenter toujours plus le chauffage, ce qui est une grosse erreur, car vous n’imaginez pas les pertes d’énergie que cela va engendrer. Si vous souhaitez faire des économies de chauffage sur le long terme, il pourrait s’avérer intéressant de songer sérieusement à mieux isoler votre maison afin de limiter les transferts de chaleur d’un point chaud à un point froid.

 

Quels matériaux utiliser pour isoler son logement ?

Plusieurs matériaux sont envisageable pour l’isolation de votre logement, pour commencer la brique en terre cuite, un bon moyen d’isoler sa maison naturellement ; l’isolant thermo-réflecteur multicouches, utile pour isoler les combles, les toits, murs, cloisons, sols et garages ; le bardage de lames en Cédral, sert à isoler la partie extérieure de la maison grâce à son épaisseur ; toujours pour l’extérieur de la maison, le bardage en bois de sapin ; le polystyrène, un bon isolant thermique et acoustique ; pour les sols, les panneaux rigides composés de laine de roche qui retient un air sec et stable ; les panneaux de fibres isolantes, en fibres de bois 100% naturelles, résistants et faciles à mettre en place ils sont également perméables à la vapeur d’eau ; des plaques de sous toitures, ondulées ou nervurées, elle empêchent les tuiles de glisser, pas de risque d’avoir de l’eau dans la maison ; la laine de coton recyclée, c’est en effet une idée originale d’Emmaüs que d’avoir pensé à recycler les vêtements en coton pour en faire un isolant, on fait alors de ces vêtements des panneaux ou des rouleaux, cela permet d’isoler thermiquement les bâtiments et également une bonne régulation hygrométrique, comme ça, pas d’humidité dans l’air ! Rien ne se perd tout se transforme ; des murs modulables d’isolation composés de laine de verre et de plaques de plâtres et avec une ossature métallique.

 

Les pertes en chiffres :

Histoire de vous faire prendre conscience des pertes réalisées, on a trouvé pour vous quelques chiffres forts intéressants : sachez que 25 à 30% des pertes de chaleurs se font par les toits et les combles, par les murs se sont 20 à 25% de perte de chaleur et finalement 10 à 15% de perte par fenêtres. Le reste des pertes se font au niveau des sols et évacuation d’air. A savoir également que dans les maisons et appartements anciens, les pertes sont encore plus importantes. De quoi vous aidez à isoler en conséquence votre maison, n’oubliez pas de prendre en compte plusieurs de ces éléments.

 

On vous aide :

-Afin d’être sûr que l’isolant choisi respecte bien les normes de conformité, vous devez voir apparaitre le marquage ‘’CE’’ sur vos produits.

-De même que le marquage ACEMI, Association pour la Certification des Matériaux Isolants. Ce marque est formalisé par un indicateur ‘’R’’  qui vous aide à savoir la capacité d’isolation du produit que vous choisissez, au plus la valeur ‘’R’’ est importante et au plus votre produit sera isolant.

-Le code ISOLE présent sur l’étiquette produit de l’isolant : le ‘’I’’ signifie propriétés mécaniques en compression (I1 à I5), le ‘’S’’ signifie comportements aux mouvements cisaillement (S1 à S4), le ‘’O’’ signifie comportement à l’eau (O1 à O3), le ‘’L’’ signifie propriétés mécaniques au pliage (L1 à L4), et finalement le ‘’E’’ signifie perméabilité à la vapeur d’eau (E1 à E5).  Parfois vous trouverez également sur l’étiquette la lettre ‘’M’’ qui indique la résistance au feu du produit isolant.

Ces codes permettent au consommateur d’être guidé dans son choix au moment de l’achat de son isolant.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour ne plus vous ruiner en chauffage !

Nizar Nizar

À propos de Nizar, Salut, Moi c'est Nizar! J'entretiens un intérêt particulier pour les nouvelles technologies et les nouvelles évolutions dans notre société. Etant étudiant, je m'éfforce de payer le moins possible pour les différentes nécessités quotidiennes telles que les vêtements, les produits de santé, les multiples assurances, etc. Avec Flipit, j'arrive le plus souvent à trouver ce que je recherche afin de toujours payer moins cher. J'ai également pu tirer des bénéfices des guides malins, avec notamment le guide traitant du permis de conduire (que j'ai réussi à payer 750€ au final!).

Read more about Nizar

D'autres guides malins

Posez une question

Demandez-nous ce que vous souhaitez savoir à ce sujet.
Boîte des commentaires fournie par Disqus